Je suis héliotrope*
Oui, oui vous avez bien lu, héliotrope.
Et photosensible. Et j’aime ça !

*Du latin heliotropium emprunté au grec ancien hêliotropos
constitué de hêlios (soleil) et tropos/treipen (tourner)

Héliotrope signifie… qui se tourne vers le soleil… comme le tournesol 😉

Mais je veux dire quoi exactement ?

 

Avec le soleil, j’ouvre des espaces dans ma vie à ce qui est juste là, des espaces de présence.

Dans cette ouverture au monde je sens que je parle un autre langage, un langage des sens. Quand je me connecte à la nature avec mes sens, eh bien je touche à la connaissance de ce que la nature me propose !

Lors d’un lever de soleil, je me mets en joie, je sens comme c’est bénéfique pour moi, pour ma journée 😉 Je ressens dans tout mon corps que je suis vivante et que j’échange avec la nature une sorte de sagesse. Même si tout m’en écarte au quotidien dans ma vie citadine, l’appel est plus grand pour être en connexion avec la nature, avec ma vraie nature.

Tout comme les levers de soleil me donnent le ton de ma journée, les couchers de soleil me ravissent, ils me font un bien fou ! Je peux rester des heures, ou juste des minutes à les admirer. Le spectacle est toujours d’une beauté renouvelée.

Quand la pluie, les nuages cachent le soleil, la nature me dit autre chose. L’eau me raconte une autre partie de la partition symphonique de la vie. Sans eau, sans source, sans rivière… la terre devient désert, et la vie a plus de mal à s’installer, à prospérer. Ma connexion au vivant est un nouvel apprentissage, rempli de sagesse.

shutterstock_1994503826

Cette lumière, cette chaleur, cette énergie sont sans commune mesure.
C’est pourquoi vous retrouverez dans mon univers le Tournesol sous toutes ses formes.
Graines, fleurs, pétales jaunes d’or… champs de tournesol, tableau de Van Gogh !
Du soleil sous toutes ses formes ! ☺

De la lumière

sous toutes ses formes

Le génie de Van Gogh pour capter la lumière

Les couchers de soleil me ravissent, ils me font un bien fou

Des graines, des fleurs, des pétales jaune d'or

Ce en quoi je crois 

 

Notre être intérieur est notre plus grande source de lumière.

Car le soleil est aussi en moi. Et c’est vrai que je le touche à l’intérieur plus intensément quand il est aussi à l’extérieur. Mais la nuit, il fait place à la lune et aux étoiles.

Du coup, c’est cette lumière en moi que je peux poser sur les choses et qui fait que ces choses existent. Et là je reviens à mon renard, celui du Petit Prince.

 

Mon rôle de renard est sûrement de faciliter l’accès à sa lumière intérieure pour pouvoir la promouvoir avec brio à l’extérieur ? Cela m’amène à poser une nouvelle question :

« Et si, tu reviens dans ton être véritable que t’attends-tu à découvrir ? »

Sans titre-112
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. View more
J'accepte